Création de nouveaux territoires ruraux pour assurer un meilleur avenir aux enfants

Les enfants vivant dans les zones rurales présentent de très bons résultats scolaires. Cependant après le collège peu d’entre eux sont capables de s’affirmer sur tel ou tel métier qu’ils aimeraient faire. Pour pallier à ce manque d’orientation chez ces jeunes, un programme d’exploitation est mis en place sur 23 territoires.

Quelles sont les régions concernées par le programme ?

Les autorités scolaires de Normandie, Amiens et Nancy-Metz ont fait une sélection des 23 territoires concernés par l’expérimentation. A Amiens, six territoires ont été formés sur trois départements. Il s’agit des départements d’Aisne, Oise et Somme. La sélection compte des collèges et écoles du secteur de recrutement ainsi que certains lycées. Les lycées agricoles ne sont pas concernés par le programme. Dans la région de Normandie, cinq départements ont été sélectionnés pour former huit territoires. La région de Manches compte plus de collèges insérés dans le programme que les autres. Les départements concernés sont Seine-Maritime, Orne, Eure, Calvados et Manche. Le dernier territoire comporte neuf territoires et compte les collèges, lycée et écoles de la zone de Nancy-Metz. Ces derniers ont été repartis sur les départements de Meuse, Moselle et Vosges. Trois collèges ont été choisis dans chacun des trois départements pour participer au projet. La région d’Aisne quant à elle compte exactement deux collèges par département pour le programme.

Objectif de ce projet de territoire éducatif rural

Le développement des zones rurales doit passer par l’émergence des jeunes. Mettre l’accent sur la formation professionnelle des élèves des zones rurales est l’objectif principal de ce programme. Il s’agit en effet de créer un réseau centré sur les écoles et collèges pour faciliter leurs accès à la vie active. Prévoir des programmes d’insertion professionnelle pour les aider à bien faire le choix de leurs métiers d’avenir. Aider les enseignements à faire une meilleure approche des cours aux enfants.
Un réseau de coopération avec les entreprises, les lycées, les familles, les services d’état et autres seront donc formés. Chaque enfant qui vit dans le monde rural pour dire avec certitude avant la fin de son cycle au collège ce qu’il compte faire. La limite de professionnalisation d’enfants dans ces régions est brisée. Ils peuvent voir plus loin et rêver encore plus grands comme les enfants des villes.