L’état reste soucieux de l’avenir des jeunes de 16 à 18 ans

La situation de pauvreté ne cesse de grandir dans la société. Un retour à la base démontre que beaucoup de jeunes de 16 à 18 ans se retrouvent en situation déscolarisée ou au chômage et sans formation. Pour pallier à cela, le droit d’apprentissage a été prolongé jusqu’à l’âge de 18 ans.

Les jeunes n’ayant pas encore 18 ans ont le devoir de suivre une formation

Le droit à l’éducation et à une formation est devenu un devoir auquel les jeunes doivent s’acquitter. En effet dès l’âge de la puberté, les jeunes se révoltent et se retrouvent en situation déscolarisés soit par faute de moyens ou juste sur un coup de tête. L’expérience a montré que tout le monde ne peut réussir à l’école. Cela implique qu’il y a une diversité de domaine qui attend chacun selon sa capacité.
Pour faciliter l’accès à la formation des jeunes, l’État s’implique en les guidant sur le chemin de l’emploi. Tout jeune ayant entre 16 et 18 habitants les milieux ruraux ou les villes sont tout concerné par le projet. Ces jeunes doivent être en situation d’abandon du système scolaire ou des sans diplôme, sans emploi, sans formation pour ne pas dire ayant un avenir sombre. Ce projet est mis en place à partir de cette nouvelle année académique.

Comment les jeunes pourront-ils être accompagnés

Pour bien exécuter ce projet, des numéros verts sont mis à disposition des jeunes pour entendre leur crainte. En composant ce 0 800 122 500, ils tombent sur des personnes mieux aguerries pour les conseillers. Tout le monde est impliqué dans le repérage et l’insertion de ces jeunes dans le système. Les établissements, les lycées et collèges sont conviés à aider pour la construction d’une base de données en fonction de la liste de leurs anciens élèves.
Ils sont placés dans les centres de formation éducatifs fermés (CEF) pour les obliger à accomplir leur devoir de formation. L’Etat se charge de les réorienter dans le système le plus adéquat pour eux. Ils peuvent retrouver à nouveau à l’école ou dans des lycées de formation professionnelle. Ils peuvent aussi avoir une place dans des entreprises ou services publics pour améliorer leurs connaissances et autre. Passez cet âge, ils seront exclus du programme.