Quels sont les moyens de défiscalisation immobilière en 2022 ?

Il est indispensable de faire de la défiscalisation immobilière si vous voulez investir dans l’immobilier et bénéficier de réductions sur les impôts. En 2022, la défiscalisation peut être faite grâce à plusieurs moyens. Découvrez maintenant dans les lignes à suivre les différents moyens de défiscalisation immobilière en 2022.

Premier moyen de défiscalisation immobilière : le déficit foncier

Si vous optez pour l’immobilier ancien, l’un des moyens de défiscalisation les plus importants est le déficit foncier. C’est un moyen de défiscalisation de référence, ce site en témoigner. Ce moyen vous permet de générer du déficit foncier tout en réalisant des travaux dans l’immobilier locatif d’une somme qui surpasse vos revenus fonciers. En effet, les revenus imposables peuvent couvrir les coûts des travaux de rénovation, d’entretien et d’amélioration. 

Par ailleurs, il est important de savoir que le coût des travaux d’agrandissement ou de construction ne sont pas couverts par le mécanisme du déficit foncier. Opter pour l’utilisation de déficit foncier présente plusieurs avantages pour le propriétaire bailleur. En effet, avec ce mécanisme de défiscalisation, le bailleur ne fait pas partie des niches fiscales à dix mille euros par foyer fiscal et par an.

Deuxième moyen de défiscalisation immobilière : l’investissement en nue-propriété

Si vous êtes un investisseur immobilier, vous devez penser à l’étude de la possibilité d’achat d’un bien immobilier en nue-propriété. Il s’agit en effet d’un moyen de démembrement consistant à la séparation de la nue-propriété de l’usufruit. Son avantage principal est qu’il vous permet de réaliser des investissements dans un bien immobilier à coûts réduits. Mais vous ne conservez pas l’usufruit durant au moins 10 à 15 ans. Les bénéfices que ce moyen présente sont multiples et multiformes. Vous vous constituez votre patrimoine immobilier à coûts réduits. Vous n’avez pas non plus à payer des impôts locaux. Par ailleurs, au cas où l’achat du bien immobilier n’est pas fait avec un prêt immobilier, le bien ne fera pas parti du patrimoine net taxable à l’ISF.