Tout savoir sur le Livre A et sa revalorisation

Les comptes d'épargne, tels que les comptes A ou les comptes d'épargne rémunérés, sont réglementés par l'État. C'est donc l'État qui détermine le taux de rendement et les conditions. Si vous souhaitez ouvrir un compte de Livre A, contactez votre banque ou cherchez plus d’infos en ligne. Vous pouvez épargner gratuitement avec cette carte. Vous pouvez dépenser cet argent à tout moment.

Le pouvoir d'achat augmente en dessous du taux d'inflation

Pour en savoir plus, visitez cet 
article. Le taux d'inflation de 5,6 % de cette année signifie que les détenteurs de billets A perdront environ 4 % de leur pouvoir d'achat virtuel, même si celui-ci est surévalué. Les mesures de soutien et d'inflation ne seront finalement d'aucune utilité : si vous investissez 1 000 euros dans un billet A, vous recevrez 20 euros l'année suivante. Si le taux d'inflation est de 5,6 %, 56 € doivent être déduits de votre capital, ce qui signifie que vous perdez 36 €. À long terme, cependant, vous perdrez encore plus si vous ne réévaluez pas votre capital.

Toutefois, le doublement du taux d'intérêt du livret A peut encourager l'investissement. Au cours des prochains mois, la valeur du livret A augmentera malgré les effets de l'inflation. L'assurance-vie est également la deuxième plus attrayante après le Livret A, et si les réserves du Livret A sont limitées, l'excédent peut être affecté à l'assurance-vie.

Le changement de taux

En plus du livret A, le taux du SPDP passera à 2 % et le taux d'intérêt du compte d'épargne populaire (CEP) passera de 2,2 % à 4,6 %. L'augmentation de 2,01% du salaire minimum le 1er août n'est pas passée inaperçue. Cela signifie que les prix passeront à 1329,66 euros. Les prestations sociales et les pensions ont augmenté de 4 % selon la loi nationale sur le pouvoir d'achat. Cela est particulièrement vrai pour les allocations familiales, les prestations sociales, les allocations d'invalidité et les bourses d'études à caractère social.